Autre étape importante de mon parcours, ma rencontre avec l’Institut Saint-André de Cernay, grâce à Marie-Odile et Marc Frey.

Ils réunissent une équipe, Sylvia Koffel en devint la maîtresse d’oeuvre (et Miss Meteo !) et grâce à Benoît Cazier et une nombreuse et vaillante équipe, un grand opéra en fut le résultat.