Toute une aventure avec cet opéra d’église !

Cela commence avec mon arrivée à Genève pour poursuivre mes études musicales commencées à Fribourg en parallèle avec le Collège Saint-Michel.

Sans le sou, arrivant de Sicile où j’avais participé à un camp de scouts italiens pour la reconstruction de maisons dans la vallée de la mort (Santa Ninfa), je cherchai le gite et le couvert. Une famille magnifique, les Bouvier, m’accueillirent chez elle et nous devînmes amis pour la vie. La maman, Yvonne, m’avisa que la chorale paroissiale code Sainte-Jeanne-de-Chantal aux Charmilles cherchait un chef. Une magnifique période commence et j’écrivis un spectacle musical pour cette valeureuse équipe, le Jeu de l’Esprit.

Mias la justice militaire me rattrapa, objecteur de conscience, et je fis partie de l’avant-dernière cohorte des prisonniers de Saint-Antoine, en vieille ville de Genève. Je profitai de ces longs mois pour transformer ce spectacle en opéra d’église, qui fut donné dans les grandes cathédrales de Suisse Romande à ma sortie, avec l’Abbaye de Saint-Maurice comme lieu de création, grâce à l’excellent chanoine Marius Pasquier qui prépara l’orchestre. Les solistes furent mes profs du conservatoire et mes collègues de la classe de chant… tandis que le choeur constitué pour l’occasion chanta ensuite à mon mariage avec Claire, l’infirmière rencontrée durant mon travail obligatoire à l’hôpital. L’esprit a bien soufflé !

fichiers musicaux à venir